Qwanturank : oui, le concours a bel et bien commencé !
Qwanturank : oui, le concours a bel et bien commencé !

Retour page d'accueil

15/12/2019

Qwanturank : oui, le concours a bel et bien commencé !

Lancé le 2 décembre dernier, le concours SEO Qwanturank commence maintenant à susciter l’intérêt de pas mal de SEO ! En effet, un concours du genre reste toujours l’occasion parfaite pour les participants de tester, d’expérimenter leurs connaissances techniques des sites Web et des moteurs de recherche, mais aussi de démontrer leurs compétences et leur savoir-faire en la matière. Bien évidemment, l’idée de remporter le premier prix n’est pas aussi à exclure, car souvent il y a aussi la belle somme à l’arrivée ! Pour Qwanturank, c’est 50 000 euros de lots à se partager, dont 20 000 euros pour le premier gagnant arrivé en tête.

Ainsi, les concours SEO sont très souvent appréciés des professionnels et passionnés de référencement, qu’ils soient participants ou non, pour ces raisons précitées, mais également et surtout, parce qu’ils permettent analyser le pourquoi des résultats obtenus. Et c’est justement sur ce sujet que le concours Qwanturank éveille les intérêts de chacun. En effet, si la plupart, pour ne pas dire une grande majorité, des concours SEO se passent sur Google, le terrain de jeux habituels (ou plutôt favoris) des acteurs du SEO, pour Qwanturank cela va donc se passer sur Qwant, le moteur de recherche qui propose une alternative crédible et européenne à ce premier. Qwanturank est le tout premier concours SEO organisé par Qwant. À travers ce concours, le moteur de recherche entend mettre à l’épreuve son index et ses algorithmes. Selon le communiqué officiel de Qwant, « l’objectif est donc de tester nos algorithmes en conditions réelles sur des mots-clés inédits sans historique, ce qui permettra une égalité de traitement entre les participants. Le concours vise à déterminer quel site parvient à obtenir le meilleur positionnement dans les résultats francophones du moteur de recherche https://www.qwant.com/ lors d’une requête sur le terme « qwanturank » ». Un communiqué qui laisse certains assez perplexes sur les réels objectifs de Qwant, tandis que d’autres trouvent l’initiative louable, les avis se divergent…

Mais pourquoi un concours Qwanturank ?

Qwant est le tout premier moteur de recherche Français qui se veut respecter scrupuleusement la vie privée des utilisateurs. Il dispose ainsi de sa propre technologie d'indexation du Web, qui protège la vie privée de ses utilisateurs en refusant tout dispositif de traçage à des fins publicitaires. Pour le concours Qwanturank, les participants doivent monter un site de toute pièce (neuf de tout historique sur les contenus, enregistrements ou backlinks), un nom de domaine créé spécifiquement pour le concours et le hisser le plus haut possible donc sur Qwant, sur une requête inconnue jusque-là de ses robots : « qwanturank ». La fin du concours sera le 3 juin 2020. Les règlements se veulent pointilleux, car chaque expert SEO sait combien le SEO est malin et plein de ressources !

Le concours Qwanturank va donc donner l’occasion aux participants les plus téméraires de décrypter les algorithmes de Qwant. Il faut noter que, pour la plupart des acteurs du SEO, Qwant est un moteur de recherche qui laisse habilement planer beaucoup de mystère sur son système de référencement (afin de prévenir les mauvais usages SEO notamment). Et puisque la requête cible était inexistante dans les SERP, cela permettrait de partir sur des bases totalement neutres. Cependant, c’est ce qui rend justement sceptique pour certains. Une question se pose en effet, pourquoi ce soit le moteur de recherche où se passe le concours même qui en soit l'organisateur ? Bien entendu, chacun comprend le fait que cela va aider ceux de chez Qwant qui gèrent l'algorithme, mais certains participants se demandent si les résultats seront si naturels que l’organisateur puisse le prétendre ! C'est effectivement un point à débat.

D’autres voient également en ce concours Qwanturank une autre façon de Qwant de promouvoir l’image de son moteur de recherche, pas vraiment aux yeux du grand public, mais dans la communauté des acteurs du SEO. En effet depuis son lancement en 2013, certes le site a gagné en notoriété, mais ses audiences restent plus ou moins confidentielles face à la concurrence. Et en ce sens, il n’y a pas meilleur allié pour mieux gagner en notoriété que le microcosme SEO, justement. Par ailleurs, il faut admettre que Qwant fut souvent l’objet d’attaque des médias et de la presse pour ce qu’on lui traite de « dépendance » à Bing. Une histoire qui a commencé en novembre 2018 lorsqu’un ancien employé affirmait que 60 % des résultats provenaient de Bing, se confiait-il dans un article publié sur Challenges. Qwant avait revendiqué l’information, mais avait tenu quand même à préciser à l’époque que « Notre objectif est de tendre vers 0 % ». Chacun espère qu’aujourd’hui que les chiffres auraient donc nettement évolué, et selon l’expectation de certains, Qwant veut en quelque sorte redorer son blason à travers le concours Qwanturank en mettant en avant ses propres indexe et algorithmes.

Quoi qu’il en soit pour les participants, Qwanturank ou non, un concours SEO invite toujours aux échanges et aux partages d’expériences entre les concurrents, qu’ils travaillent à leur compte, en agence ou autre. Et c’est souvent cette dimension sociale qui enrichit tant sur le plan professionnel que personnel !

Du côté de Qwant, ils ont plus ou moins été clairs sur leur objectif : tester grâce à ce concours Qwanturank la robustesse de leurs méthodes anti-spam et améliorer davantage la pertinence de leurs résultats. Ce qui est sûr, c’est que l’optimisation se fera donc dans les deux sens, du côté du participant et du côté du moteur de recherche lui-même. C’est un défi lancé pour les experts SEO avec objectif de déjouer les experts de chez Qwant, et ces derniers peuvent être rassurés que l’algorithme et l’index du moteur français seront bels et biens mis à l’épreuve durant ces 6 mois de concours ! Il n’en reste pas moins un réel challenge pour les participants qui, eux, en ressortiront aussi « grandis » ! À suivre…

Informations complémentaires sur Qwanturank et liens annexes